top of page

Et si nous regardions la vie... en bleu !

Bienvenue à l'automne. La lumière ne cesse de décliner et me voilà déjà nostalgique de cette atmosphère estivale des vacances dans le Sud ! Heureusement, j'ai encore pu savourer lors de cette dernière pause d'octobre, de la belle arrière saison, été indien, de ma chère Côte d'Azur. J'ai pu m'enivrer encore un peu, avant le long hiver anglais, de ma couleur préférée. Du BLEU, du BLEU... du BLEU de mon Sud !

Fou comme un tout petit mot, le mot "bleu", déclenche en moi tant de bonheur ! La Méditerranée, la mer, et toute mon enfance, sont ainsi résumées en ce seul tout petit vocable apaisant...

Parce que le bleu m'évoque tant de choses, de lieux, de souvenirs heureux. Comment les décrire ?

Plutôt que de longs discours, voici donc quelques photos, parce que ce BLEU, c'est pour moi...


Bleu comme... l'horizon de la Grande bleue justement que l'on contemple sans cesse, sans jamais s'en lasser, à ne plus trop savoir du regard où elle finit et où commence le ciel avec ses dégradés de bleu à l'infini. Une grande bleue qui est chaque jour différente, jamais toute à fait la même. On ne se lasse pas de la regarder, de la respirer, une vraie bouffée d'oxygène ! Et c'est quand on ne vit plus auprès d'elle, qu'elle nous manque soudain terriblement.

Bleu... comme La Promenade des Anglais avec ses palmiers et surtout ses célèbres chaises bleues, iconiques, qui n'attendent que nous pour s'assoir, pour nous poser et pouvoir contempler la mer. Pour se ressourcer ...

Bleu... comme le port de Nice avec ses bateaux, ses "pointus", ses vielles barques en bois, (ses yachts aussi !). Bleue comme cette vue panoramique imprenable, d'où que l'on se trouve, sur les collines environnantes, celle du Château de Nice d'où est tiré chaque jour le retentissant coup de canon de midi, celle du Mont-Boron dont je suis nostalgique. Un rêve éveillé...

Bleu... comme les virées au grand large en voilier, dans notre sublime et incomparable rade de Villefranche-sur-mer. Bleu comme l'air léger qui s'engouffre dans les voiles blanches des bateaux, c'est l'évasion ! Bleu comme le voyage et la liberté...

Bordez la grand-voile et barre à tribord, moussaillons ! Oui, promis, nous tenons le cap....


Bleu... comme cette Méditerranée où nous jetons l'ancre, et plouf ! On y plonge pour découvrir les fonds marins, et ces lagons turquoises à l'image de ceux, prisés, entre les deux îles de Lérins, au large de la ville de Cannes... Bleue aussi comme cette crique sauvage sur l'Ile de Beauté, avec son eau cristalline...








Les baignades à la plage, le murmure du roulis des vagues, les pieds dans le sable fin, les chapeaux de paille et châteaux de sable, les mouettes, la lumière à travers les parasols bleus à la "Plage des pirates " d'Antibes Juan les Pins... Cette douce odeur du monoï sur la peau dorée.



Bleu comme les vacances... et l'émotion partagée de se retrouver chaque été dans notre maison de famille sur les hauteurs de Nice...


Bleu comme... une brasse en piscine qui rafraîchit la chaude après-midi d'août après la sieste et provoque les rires des enfants, les plongeons à n'en plus finir... Éclaboussures !

Bleu comme... la dolce vita. Le chant des cigales incessant, une table dressée sous les pins, ses délicieux et gourmands produits du terroir, daurades au thym grillées au barbecue, couleurs du Sud dans notre assiette, savoureux melon et fruits mûrs gorgés de soleil, les succulentes spécialités niçoises que l'on mange de ses doigts (bien évidemment le fameux et inégalé pan bagnat et la socca croustillante et moelleuse à la fois), le tintement du glaçon dans le petit rosé frais... Viva Nissa la bella ! Le temps de vivre !

Bleu... comme ma tenue pour aller admirer ce magnifique coucher de soleil du haut du restaurant "Le plongeoir" à la Réserve, près du port de Nice (que je vous conseille).

Bleu comme... ces heureux évènements, qui ont rythmé mon été à l'image de ce sublime mariage d'une amie , "en blanc et bleu" , près de Toulon. Nostalgie, nostalgie, de cet été-là qui vient déjà de nous glisser entre les doigts.

Notre silhouette estivale s'écrit en bleu ! Jusqu'au bout de mes ongles arborant fièrement la couleur. Quel pied ! Si c'est pas le bonheur, ça y ressemble !

Même, mon dernier parfum de chez Fragonard, pour lequel j'ai craqué, porte le nom de "Bleu Riviera ": une évocation olfactive du voyage, d'une croisière le long des côtes ensoleillées, un parfum subtil et délicat d'embruns marins fleuris de notes de rose, jasmin, lilas et muguet sur un fond de musc et d'ambre... Envoutée, j'ai succombé !

Bleu comme la déco qu'on laisse aussi entrer dans sa maison. Par touches, de-ci, de -là, pour un fauteuil, un sofa bleu indigo, un coussin bleu canard, un tapis carreaux de ciment provençal, un vase, de la jolie vaisselle pour égayer sa table. Le bleu qui illumine n'importe quelle ambiance et me donne de l'inspiration... Tiens, et si je repeignais ma porte en bleu, à la façon de ces maisons colorées du charmant quartier de Notting Hill ?

Apaisée, me voilà rentrée. Allez, une dernière photo pour clore cet article sur le bleu, ce bleu que j'aime passionnément !

"Il y a toujours un coin de ciel bleu pour qui le veut !"...


©DR. Florence Allard


1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 comentario


Rineca B.
10 nov 2018

Du bleu dans nos ciels gris, quelle bonne idée ! Thanks....

Me gusta
bottom of page